Berlin : capitale allemande du street art

A Berlin, le street art est moins une démarche artistique qu’un art de vivre plébiscité par les autochtones comme une véritable tradition.Les rues de la capitale allemande s’ornent de toutes les formes artistiques de cet art urbain descendu des alcôves d’artistes décidés à partager leur univers avec le quotidien du passant : collages, graffitis, parodies publicitaires sont autant de rencontres artistiques à faire.
Du petit tag inoffensif à la véritable fresque qui peut s’étendre sur plusieurs façades, les rues de Berlin constituent une immense galerie d’art où chacun peut faire des découvertes.

Berlin : fief du street art européen

Berlin est une ville bénie des dieux pour les graffeurs. Le mur tristement célèbre de la ville fut une toile blanche pour de nombreux artistes qui y déposeront des œuvres allant du graf sauvage à la grande épopée XXL. Avec une très grande tolérance pour cette pratique artistique, Berlin attire des artistes locaux mais également d’autres venus d’ailleurs.
Au détour d’une rue, il est fréquent de tomber en arrêt devant un portrait signé Eduardo Kobra (Brésil), sur des pièces de MTO, Alias, ou Xoooox (Allemagne) ou encore sur la saga des rats de Banksy (Royaume-Uni).
D’autres intervenants s’appliquent à enluminer les murs de la cité. Il est également possible de croiser les jolies scènes très romantiques et expressives d’Alice Pasquini (Italie), de découvrir le bestiaire de Roa (Belgique) tout en croisant périodiquement les poings jaunes de Kripoe, comme des balises d’un art enfin reconnu et accepté.
Parfois, les œuvres de street art de Berlin sont des histoires à suivre comme celle de ce jeune artiste, qui se servit de ce support pour déclarer sa flamme à une certaine Linda.
Les passants se prirent d’affection pour ce jeune homme romantique qui avoua ne viser qu’un but artistique, la Linda en question n’étant que le fruit de son imagination.

Où voir du street art à Berlin ?

La ville organise des visites guidées pour découvrir les endroits les plus réputés en matière de street art. Les œuvres sont ainsi expliquées et remises dans le contexte historique de l’époque où elles ont été réalisées.
Il est toujours possible de faire cavalier seul et de partir à la découverte des rues berlinoises pour y dénicher quelques œuvres marquantes.
Deux quartiers de la ville se prêtent particulièrement à cet exercice : Kreuzberg et Friedrichshain, deux zones où les artistes de street art se sont largement exprimés.

Suivez le guide

L’idéal est de commencer par le quartier de Friedrichshain du côté des bâtisses autrefois industrielles de la Simon-Dach Strasse. Il est ensuite possible de poursuivre vers l’East Side Galery, un incontournable du street art berlinois avec une pluralité de styles étonnante.
Pour sortir du quartier, se rendre également aux abords du Yaam, un bar de plage en cœur de ville aux alentours duquel d’autres murs sont à admirer.
Après avoir traversé la Spree, le quartier de Kreuzberg peut s’offrir aux regards. Quelques rues se doivent d’être visitées (Falckensteinstrasse et autour de la Schlesische Strasse). La Cuvrystrasse est le fief de Blu et de ses peintures anti-capitalistes qui symbolisent également la réunification des deux Allemagnes de naguère.
Il faut emprunter ensuite la Skalitzer Strasse, s’arrêter sur la Heinrichplatz qui permet de contempler un portrait d’un Jack Nicholson saisissant, puis continuer sur la Mariannenstrasse où un astronaute titanesque est exposé (oeuvre de Victor Ash, artiste street art français).
En remontant la Mariannennenstrasse vers le parc du Bethanien, il est possible de voir une collection impressionnante de grafs, de collages et de pochoirs.
Un arrêt est à faire au numéro 67 de l’Adalbertstrasse pour y admirer une partie du bestiaire humoristique que l’on nomme volontiers des « cartoons » signés par le britannique Dave the Chimp.

Pour finir…

D’autres quartiers berlinois accueillent également des œuvres de street art sur leurs murs. Prenzlauerberg et Scheunenviertel sont aussi des endroits à découvrir.
Toujours dans le quartier Keuzberg, un détour par la boutique Modulor s’impose. Cette échoppe rassemble peintures et matériaux pour le street art. C’est également un lieu de rendez-vous pour la plupart des artistes locaux.
Pour achever en beauté ce périple artistique, une soirée passée dans le club Kater Holzig (Michaelkirchstrasse) permettra de prolonger ce voyage du street art à Berlin.

Les nouveautés pour votre visite à Berlin