Le Mur de Berlin

Au lendemain de la 2ème Guerre Mondiale, les alliés et grands vainqueurs du conflit se partagent Berlin, ancienne capitale du Reich, scindant la ville en 4 zones d’occupation distinctes (française, américaine, anglaise et soviétique) en application des accords conclus lors de la conférence de Yalta en février 1945. Les soviétiques laissèrent aux occidentaux les secteurs Ouest de la ville en se gardant la partie Est recouvrant environ 400 km2, soit près de 46 % de la superficie de la ville.

La guerre froide

La belle entente entre les ex-alliés ne dura qu’un temps. La situation se complique dès 1948 lorsque l’Union Soviétique suspend sa partipation au Conseil de Contrôle allié. A partir de là, les russes mettent tout en oeuvre pour prendre le pouvoir en obligeant les occidentaux à abandonner Berlin. Staline instaure le blocus de Berlin entre mai 1948 et 1949, un événement qui marque l’instauration d’une crise majeure entre les soviétiques et les occidentaux. Berlin-Ouest survit cependant au blocus grâce au gigantesque pont aérien mis en place par les Etats-Unis.

Dès 1949 et jusqu’en 1961, près de 2,7 millions de personnes quittent la partie-Est de Berlin et la RDA, attirés par des conditions de vie meilleures côté Ouest. En 1960, près de 200 000 citoyens de RDA vivent désormais à Berlin-Ouest ou en République Fédérale allemande mettant la République Démocratique au bord de la faillite économique. Le bloc de l’Est décide de réagir pour empêcher cet exil inexorable en interdisant la libre circulation entre les deux parties de Berlin, espérant ainsi asphyxier économiquement Berlin-Ouest.

La construction d’une muraille fut alors décidée par Walter Ulbricht et organisée par Erick Honecker hommes politiques et autorités de RDA, membres du KPD (parti communiste allemand).

Un mur de la honte construit en une nuit

C’est ainsi que, dans la nuit du 12 au 13 août 1961, des barbelés furent installés et un mur coulé par l’armée populaire et la police des frontières, sur une ligne séparant la zone berlinoise sous occupation soviétique et celle regroupant la zone américaine, anglaise et française. Au matin du 13 août 1961, les berlinois découvrent avec stupeur leur ville coupée en 2. Berlin-Est est désormais sous contrôle et Berlin-Ouest n’est plus accessible.

Jusqu’en 1962, le mur représente une longueur de 12 kms avant d’atteindre 155 km en 1972 avec l’installation d’un second mur et de miradors supplémentaires. Pendant cette période, l’émigration vers l’Ouest du se jouer des services de surveillance, des pièges et des rondes incessantes. Il n’existait plus que 2 points de passages, Checkpoint Charlie et celui se trouvant non loin de la gare de Friedrichstrasse. On dénombre en tout 5043 évasions réussies, 239 personnes mortes lors de leur tentative et une foule d’idées ingénieuses pour passer le mur, dont la plus spectaculaire reste celle des 57 personnes qui creusèrent un tunnel sous la muraille. La privation de libertés du peuple de l’Est conduira peu à peu au rejet du régime soviétique.

La chute du Mur de la honte le 9 novembre 1989

La situation géopolitique change à partir de 1989. Les russes se retirent d’Afghanistan, Tadeusz Mazowiecki, membre de Solidarnosc devient Premier ministre de Pologne incitant sous prétexte de vacances, les allemands de l’Est à quitter la RDA pour la Hongrie aux frontières ouvertes.

Tout s’accélère avec la visite en RFA de Mikhaïel Gorvatchev en 1987, partisan d’une politique novatrice et de l’abandon des idées de l’ère Brejnev. La révocation de Honecker en 1989 et la décision d’ouverture des frontières par le conseil des ministres de RDA entraîne la chute du mur le 9 novembre 1989 mettant ainsi fin, dans la ferveur d’une liesse populaire, à 28 années de séparation.

Découvrir l’histoire du mur de Berlin

Pour découvrir l’ancien mur de Berlin, on descend le long de la Friedrichstrasse, la grande artère culturelle et commerciale séparée autrefois par le Mur. En bas de la rue, se trouve Checkpoint Charlie, l’ancien poste de contrôle entre Berlin-Ouest et Berlin-Est. Vous pouvez également visiter le mémorial du mur de Berlin, plus d’infos ici : http://www.expedia.fr/Memorial-Du-Mur-De-Berlin-Berlin.d6073319.Sites-d-Interet

Sur le site http://www.berlin.de/mauer/index.fr.html, on trouve regroupés tous les autres endroits clé qui ont marqué la période de séparation de Berlin dont le mémorial du mur de Berlin…

Merci à Marc Manye pour les photos.

Les nouveautés pour votre visite à Berlin