Visiter le Musée de Bode

Le Musée de Bode, un bâtiment historique classé, est situé à la pointe nord de l’Ile des Musées à Berlin sur les rives de la Spree, au centre de la ville et proche du Pergamonmuseum. On y accède par le pont Monbijoustrasse. Avant la réunification allemande, l’Ile des Musées se trouvant sur le côté est de la ville, appartenait à la RDA (République Démocratique Allemande). Rouvert en 2006, à la suite d’une longue restauration, ces vastes salles proposent une magnifique collection de sculptures s’étalant du Moyen Age à l’Epoque Classique.

Histoire

Le musée fut édifié entre 1897 et 1904 par l’architecte berlinois Ernst von Ihne. Son style néo-baroque correspond à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Initialement baptisé Kaiser-Friedrich-Museum en l’honneur de l’empereur allemand Frédéric III, le musée fut rebaptisé en 1957 en l’honneur de son premier directeur, Wilhelm von Bode.

Theodor Demmler fut son successeur. La Seconde Guerre endommagea sérieusement la collection du musée qui perdu de nombreuses pièces et fut fermé. Plusieurs œuvres furent évacuées par les anglo-américains et les soviétiques. Seulement quelques-unes ont été rendues entre 1955 et 1958 mais avec des pièces distribuées entre les deux parties de la ville. En 1991, après la réunification des collections de l’est et de l’ouest, leur récupération fut envisagée. En 2000, le musée Bode fut associé au Musée d’art byzantin. Fermé pour restauration depuis 1997, il a rouvert ses portes le 17 Octobre 2006 et abrite aujourd’hui une collection de sculptures, des pièces d’art byzantin ainsi que des pièces de monnaie et des médailles.

L’architecture du musée

De même que de nombreux monuments de Berlin, le Bode-Museum est surplombé d’une extraordinaire coupole en verre couvrant le hall d’entrée. C’est dans cette même entrée qu’est érigée une statue équestre du Grand Électeur Frédéric III de Prusse, d’une troublante ressemblance avec celle de Louis XIV au Château de Versailles.

L’ensemble du musée jouit d’une architecture admirable. Il contient en effet, plusieurs salles aux plafonds chargés ainsi que d’imposants escaliers et des boiseries raffinées. Les récentes rénovations ayant réussi à introduire des éléments architecturaux anciens aux nouvelles restaurations du musée.

Collections

Sa collection de sculptures, dont les origines sont les chambres artistiques de Brandebourg et de Prusse, expose l’art de l’Orient chrétien (avec un accent sur l’Egypte copte), des sculptures de Byzance et de Ravenne, du Moyen-Age, du gothique italien et du début de la Renaissance. Les travaux les plus récents du gothique allemand sont représentés par Tilman Riemenschneider. Le musée possède également des œuvres de la Renaissance d’Allemagne du Sud et de l’art baroque prussien jusqu’au dix-huitième siècle.

Dans l’avenir, quelques-unes des œuvres sélectionnées de la Gemäldegalerie de Berlin seront intégrées à la collection de sculptures. Ceci étant basé sur le concept de Wilhelm von Bode qui prônait des « chambres de style », où les sculptures, les peintures et l’artisanat d’une époque donnée seraient regroupées, comme cela était de convenance au sein des collections privées de la classe aristocratique.

Le Münzkabinett (le Cabinet de la Monnaie), pour une partie exposée au voisin Musée de Pergame, est une des plus grandes collections numismatiques au monde. Son échelle de temps couvre depuis les débuts du monnayage, au septième siècle avant JC en Asie Mineure, jusqu’à nos jours. Avec ses environ 750 000 pièces, cette collection est une archive unique pour la recherche historique tandis que la collection de médailles est, quant à elle, une remarquable exposition artistique.

Informations pratiques

  • Adresse : Am Kupfergraben, 10117 Berlin
  • Transports : Tram M1, 12 (Am Kupfergraben); M4, M5, M6 – U-Bahn U6 (Friedrichstraße)- S-Bahn S1, S2, S25 (Friedrichstraße); S5, S7, S75 (Hackescher Markt)
  • Ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h, le jeudi jusqu’à 20 h
  • Prix d’entrée : 12€
  • Le site du musée

Les nouveautés pour votre visite à Berlin