Puces de Mauerpark à Berlin

Pour qui aime passer son après-midi à débusquer la perle rare, il est un endroit qui tient toutes ses promesses. Avec sa grande superficie, le marché aux puces de Mauerpark est le lieu idéal pour chiner à peu près tout et n’importe quoi. Une présentation succincte des raisons de son succès permet d’y voir clair et de ne pas perdre de temps si l’on est en quête d’un objet en particulier.

Histoire d’hier et d’aujourd’hui

Les origines de la tenue d’un marché aux puces dans le quartier de Prenzlauer berg sont assez obscures. Il semblerait que l’habitude du troc et du faible marchandage en cet endroit remonte aux années d’après-guerre pendant lesquelles, par nécessité, on cédait le peu de biens qui n’avaient pas été détruits ou confisqués. Mauerpark est littéralement le « parc qui longe le mur » car la démarcation berlinoise tutoyait la place de marché. Pendant les années 1980, le quartier est un haut lieu de la culture alternative. Les punks peuplent les habitations en bordure de la place et de nouveaux objets loufoques font leur apparition sur les étals. Aujourd’hui, le marché aux puces a conservé une bonne partie de ses traditions : il débute tous les dimanches à huit heures du matin et s’achève à dix-huit heures, propose d’intéressants spécimens de toutes les époques et est ouvert à la vente à tous les particuliers.

Les stands

Il y a de tout et même de l’improbable. Les stands les plus nombreux sont indubitablement ceux qui vendent des vêtements. L’endroit est alors idéal pour se reconstituer sa garde-robe de costumes. Epoque berlinoise d’entre-deux-guerre, mode Bismarck, équipement de soldats… Tout peut ravir les amateurs d’Histoire et de fêtes costumées à thèmes. Les accessoires sont innombrables : bracelets émoussés, paires de lunettes à chaînette de grand-mère, melons et pépins. Les différents supports remportent un franc succès, eux aussi. Livres en tout genre, de la simple bande dessinée lue et relue aux beaux livres qui se négocient plus chers, cartes postales et photos vieillies, anciennes cassettes VHS et audio, vinyles et DVD jusqu’aux jeux vidéos plus récents qui sont sujets à faire d’excellentes affaires. On y trouve naturellement des objets plus conventionnels, présents dans tous les marchés aux puces et qui mettent le talent de négociateur à rude épreuve : meubles de style, véhicules anciens, pièces d’argenterie, etc. Tous les goûts peuvent s’y satisfaire.

En marge du marché, d’autres activités

L’attraction principale en dehors de l’échange reste naturellement le karaoké qui se déroule dans l’amphithéâtre proche. Quelques centaines de personnes s’y réunissent et se lancent devant tout le monde dans leur morceau favori. Le public se montre indulgent et chacun sait qu’il assiste à des vocalises d’amateur. L’ambiance y est souvent très stimulante. Par ailleurs, il est possible de se restaurer un peu partout sur le site car les stands de nourriture ne sont pas rares et proposent pour certains, des spécialités berlinoises maison.

Merci à Melissa Delzio pour les photos.

Les nouveautés pour votre visite à Berlin