Les plus belles balades autour de Berlin

En tant qu’ancienne capitale de la Prusse, puis de l’Empire allemand, Berlin s’est couverte de gloire et d’ors au fil des siècles. Comme capitale actuelle d’une Allemagne qui se veut résolument écologique, elle a aussi misé sur les espaces verts, lesquels couvrent près de la moitié de sa superficie. Les environs de Berlin constituent donc un cadre idéal pour les promenades, entre culture, nature, forêts et châteaux.

Le Müggelsee, ou les plaisirs de la mer à la ville

Le Müggelsee

Presque aussi vaste que le bois de Boulogne parisien, le Müggelsee est le plus grand lac de la capitale allemande. Situé en périphérie de la ville, c’est le point de ralliement estival des Berlinois et des touristes en quête de détente. Plages de sable fin et roselières assoupies alternent sur ses rives, entre les pontons servant de bases nautiques et les cafés ou restaurants au bord de l’eau.

Un service régulier de bateaux dessert les rives orientales, lesquelles peuvent constituer ainsi d’excellents points de départ à quelques excursions romantiques sur la Spree. Le lac est bordé au sud par le Müggelseeberge, collines dont l’une a pour sommet le point culminant de Berlin.

Petits ponts de bois, sentiers forestiers et belvédères naturels s’y offrent aux promeneurs. Là-haut, l’ambiance est particulière et bien éloignée de celle que l’on associe habituellement à une capitale.

Le Palais Sanssouci ou le Versailles de Berlin

Un touriste de visite à Berlin ne saurait faire l’impasse sur l’un des joyaux architecturaux du Siècle des Lumières. Sanssouci a été construit à une époque où toute l’aristocratie européenne parlait français, y compris celle de Prusse. C’est d’ailleurs à Sanssouci que Frédéric II dissertait avec Voltaire, dans la langue de Molière.

La balade dans le parc à la française qui environne le château est incontournable. Les allées coupées au cordeau et les terrasses symétriques n’excluent pas, un peu plus loin, au détour d’un chemin, la présence de bâtiments excentriques comme le Pavillon Chinois ou le Temple de l’Amitié.

Potsdam, la ville des châteaux

Potsdam

Sanssouci fait partie d’un ensemble de parcs et châteaux inscrits en bloc au patrimoine de l’humanité. C’est Potsdam, voisine immédiate de Berlin, qui en recèle la plus grande part.

Dans cette ville s’est écrite l’histoire ancienne et contemporaine. Au château de Cecilienhof s’est par exemple tenue la conférence de Potsdam où Staline, Roosevelt et Churchill ont scellé le sort de la Seconde Guerre mondiale. De l’autre côté de la ville les palais de l’Allemagne impériale sont à l’honneur, avec notamment le Neues Palais, imposant château baroque destiné à traduire la puissance de la Prusse et de son roi de l’époque Frédéric II.

Cette promenade peut s’accomplir partiellement en bateau ou en bus, mais ne saurait s’achever parfaitement qu’à pied. Le charmant petit château de Lindstedt, bâtisse néoclassique du XIXe siècle érigée au milieu de la verdure, n’est véritablement accessible que de cette manière.

Babelsberg, la découverte au fil de l’eau

Un coude de la Havel individualise ce quartier de l’ouest de Potsdam, célèbre notamment par ses studios de cinéma et son parc. Ce dernier se caractérise par son architecture fantaisiste, dont la Flatowturm, véritable tour de contes de fées, ou la station de pompage néo-gothique.

On retrouve un décor similaire sur l’île des Paons (Pfaueninsel) à laquelle on peut accéder de Babelsberg en traversant l’île de Wannsee. Le féerique château de Pfaueninsel, construit à la fin du XVIIIe siècle, ressemble à un décor de théâtre en carton-pâte.

Cette presque illusion s’élève au milieu d’un jardin, anglais cette fois, qui fait le bonheur de nombreuses espèces d’oiseaux sauvages. Bien que le château soit visible de la Havel, l’île elle-même est accessible par ferry.

Les nouveautés pour votre visite à Berlin